Enseignants, parents et enfants aiment à discuter de l’école, et ce, quelque soit leur pays d’origine. Cependant, lorsque des personnes de différents pays se rencontrent, le flou s’installe rapidement. On a souvent du mal à se mettre d’accord pour transcrire le niveau scolaire d’un élève belge en niveau scolaire d’un élève canadien et vice versa. Je me suis donc lancé dans la construction d’un tableau synoptique des niveaux scolaires primaires et secondaires en Belgique (Wallonie), au Canada (Québec), en France et en Suisse romande.

Un véritable système éducatif n’impose rien à celui qui instruit, mais lui permet d’avoir accès à dont il a besoin.
Ivan Illich, Une société sans école

Tableau synoptique comparatif des systèmes scolaires français, belge (wallon), suisse (romand) et canadien (québécois)

Tableau synoptique comparatif des systèmes scolaires français, belge (wallon), suisse (romand) et canadien (québécois)

J’ai suivi les recommandations de Roberta et j’ai crée un tableau dédié à la Suisse romande. En effet, en Suisse, ce sont les cantons qui organisent la scolarité obligatoire. Chacun continue d’avoir ses spécificités malgré le système d’harmonisation HarmoS 😉

Tableau synoptique comparatif des systèmes scolaires en Suisse romande dans les cantons de Fribourg, de Genève, de Neuchâtel, du Jura,du Valais et de Vaud.

Tableau synoptique comparatif des systèmes scolaires en Suisse romande dans les cantons de Fribourg, de Genève, de Neuchâtel, du Jura,du Valais et de Vaud.

N’hésitez pas à proposer vos améliorations dans les commentaires!



Commentaires

  1. Garbil Jean-Michel
    Répondre

    Très très bonne idée ce tableau, remerciements, car étant en relation avec plusieurs pays francophones, je m’y perds régulièrement.

  2. Roberta
    Répondre

    La colonne « Suisse romande » n’est pas tout à fait correcte, étant donné que les appellations, ainsi que le nombre d’années indiqués, ne sont valables que dans le canton de Vaud. Par exemple à Genève, les années « collège » (sur Vaud) s’appelle « Cycle d’Orientation » (idem à Fribourg et dans le Jura) et le « gymnase » (sur Vaud) s’appelle « Collège » à Genève et dure 4 ans, et pas 3 ans comme sur Vaud (sans parler du canton du Valais où c’est encore différent…). Comme quoi, les années secondaires et post-obligatoires mériteraient un tableau à elles-seules, rien que pour la Suisse romande 😉

    • Xavier
      Répondre

      Merci Roberta,
      Je vais, de ce pas, m’atteler à l’élaboration d’un tableau pour la Suisse 😉

  3. Romandie Formation
    Répondre

    Un article très utile et un tableau très efficace, il permet effectivement de faire facilement la comparaison entre les différents niveaux d’éducation dans chacun des pays francophones ce qui n’est pas toujours chose facile…

    • Xavier
      Répondre

      Merci à vous, je suis heureux que le tableau vous soit utile 😉
      N’hésitez pas à le partager au plus grand nombre!

  4. Muriel
    Répondre

    Bonjour,
    J’ai beaucoup aimé ce post, justement je me demandais comment cela fonctionnait pour les différents cycles dans les autres pays francophones.
    En France, il y a aussi le lycée professionnel qui prépare les élèves à différents métiers. La voie professionnelle permet de préparer les élèves au:
    *au CAP en deux ans
    *BAC Pro en 3 ans, ceux-ci peuvent ensuite poursuivre en BTS ou IUT
    A côté, de ces deux diplômes, le lycée Professionnel accueille aussi des élèves de 3ème qui sont là pour découvrir les métiers et choisir leur orientation professionnelle dès la fin de leur année scolaire. C’est la 3ème Prepa Pro
    Il a la particularité d’offrir aux élèves une formation professionnelle, en conservant des disciplines générales.
    Par ailleurs, en France, il existe un système nommé « classe passerelle » qui permet aux élèves qui le souhaitent de changer d’orientation et de se diriger en fin de 2nde générale et même de 1ère vers le BAC Pro.
    Au plaisir de vous lire.

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour Muriel,
      Merci à vous pour ces précisions sur le système français. Les baccalauréats professionnels correspondent aux CFC (3 ans) ou aux maturités professionnelles (4 ans) en Suisse. J’ai volontairement réduit mes tableaux pour qu’ils tiennent sur une page et qu’ils restent lisibles 😉
      J’espère que nos collègues belges et canadiens vont aussi nous expliquer comment fonctionne la voie professionnelle dans leur pays
      Au plaisir,
      Xavier

  5. Fred
    Répondre

    Bonjour,
    Tableau très instructif puisque moi même francais, enseignant en Belgique et bientôt (peut être) en suisse.
    Une remarque : l’école primaire en Belgique se dit « le fondamental » et le secondaire soit le collège et le lycée sont « les humanités ». C’est loin d’être un détail dans la vie de tous les jours.

    J’ai (un peu) travaillé dans le technique en Belgique et là il y a deux années communes (générales) qui peuvent se faire dans divers établissements généralistes (c’est le premier degré)) puis les options techniques ou professionnelles apparaissent en 3ième puis suivent le même schéma que le général (3,4,5,6 (rhéto) et 7 optionnelle). Je n’ai jamais eu l’occasion de rentrer dans les détails, mais il m’a semblé que les finesses des filières étaient assez complexes.

  6. raben
    Répondre

    En France il y a l’école maternelle ( de la petite à la grande section) et l’école élémentaire (du CP au CM2). Lorsque dans l’école les classes vont de la petite section au CM2 ou que les 2 écoles (maternelle et élémentaire) ont été regroupées il s’agit de l’école primaire.
    Mais beaucoup de personnes confondent école primaire et école élémentaire, parfois même au sein d’administrations telles que mairie..etc

Poster un commentaire