Devenir un professionnel de l’enseignement en Suisse se fait de deux manières et, idéalement, en deux temps bien que d’autres possibilités existent. Cet article vous les présente en prenant l’exemple de ce qui se fait dans le Canton de Vaud.

Pour connaître le chemin, interroge celui qui en vient.

Proverbe chinois

 

Le stage

Une fois que l’on est  admis dans une HEP,  on doit effectuer un stage obligatoire par semestre, et ce tout au long de la formation. La durée de ces stages est calquée sur l’année scolaire. Vous pouvez faire le choix entre 2 types de stages:

  • Le stage A est un stage accompagné. Au cours de ce stage, vous suivez un enseignant chevronné dans ses classes. Après quelques semaines d’observation, vous serez progressivement amené à enseigner. Dans le même temps, vous découvrez toutes les autres tâches de la profession (évaluations, conseil de classe, sorties scolaires, …). Ce dernier est appelé praticien formateur ou prafo. Dans le cadre du stage A, vous n’êtes rémunérés que pour le dernier semestre de formation (semestre 4) à hauteur de 7200CHF brut.
  • Le stage B est un stage en responsabilité. Pour ce stage, vous serez en charge de vos propres classes. Vous serez par conséquent rémunéré, et ce au pro rata des heures effectuées. Il faut compter environ 200CHF nets (après impôt) par mois pour 1 période hebdomadaire d’enseignement, soit environ 2000CHF net par mois si vous enseignez 10 périodes (heures) par semaine. Durant ce stage, vous aurez aussi des visites régulières (au minimum 6 par semestre) de votre praticien-formateur et de vos formateurs de la HEP.

N.B. : Si le recrutement passe par la H.E.P. pour les stages A., le recrutement se fait par établissement pour les stages B. Dans ce cas, c’est le directeur qui choisit ses collaborateurs . Il en sera de même pour votre futur CDI, une fois diplômé. A vous de jouer !



Se faire embaucher

Une fois son diplôme d’enseignement en poche, il vous faudra simplement postuler dans un établissement pour pouvoir obtenir un poste d’enseignant. Ainsi, c’est vous qui choisissez où vous souhaitez enseigner. Vous n’êtes pas placé par la direction générale de l’enseignement obligatoire (D.G.E.O.) ou par la direction générale de l’enseignement postobligatoire (D.G.E.P) mais c’est bien le directeur d’établissement qui effectue le recrutement. C’est de cette manière que l’on trouve un emploi d’enseignant en Suisse.

Au secondaire II (Postobligatoire)

Vous pouvez choisir d’enseigner dans un gymnase ou dans une école professionnelle, qui dépendent tout deux de la D.G.E.P. La liste des postes à pouvoir pour l’année à venir est diffusée au cours du mois de mars, sur le site du Canton de Vaud. Les postes proposés peuvent être à temps complet ou à temps partiel. Dès que vous aurez trouvé votre bonheur, vous pourrez envoyer votre dossier à la D.G.E.P. Si votre dossier est complet, il est transmis à la Direction de l’établissement désiré. Le directeur fait alors une pré-sélection, et convoque en général 3 candidats pour un entretien d’embauche. Si vous êtes engagé, vous deviendrez titulaire de votre poste d’enseignant au bout d’une année.

Au secondaire I (Collège)

Vous pouvez choisir d’enseigner dans un collège, qui dépend de la D.G.E.O. Votre candidature se fait directement auprès du chef d’établissement. Ce dernier publie son offre de poste sur le site du canton de Vaud. La validité de la candidature est vérifiée par la D.G.E.O.

Au primaire

Pour enseigner au primaire, il faut suivre le même lien que celui indiqué pour le secondaire I, le processus de recrutement étant similaire.

Autres pistes

En fonction de votre diplôme et de vos aspirations, vous pouvez aussi être recrutés dans des écoles professionnelles pour enseigner aux apprentis ou aux futurs techniciens. Dans ces cursus, les intitulés des disciplines changent quelque peu. Ainsi, un enseignant diplômé en sciences économique pourra être amener à enseigner la culture générale, ou une discipline plus spécifique (ex: comptabilité, gestion, …). Je pense qu’il s’agit d’une voie qui peut être intéressante et enrichissante. En outre, il existe aussi des structures éducatives plus spécifiques à explorer comme le COFOP, l’EVAM, l’OPTI,…

Vous souhaitez connaître des astuces pour accélérer votre cursus, connaître les salaires ou vous installer en Suisse, vous trouverez des réponses dans la partie 3…

Vous avez des questions? N’hésitez pas à les poser dans les commentaires.
 



Commentaires

  1. Andrea
    Répondre

    Bonjour, j’ai un diplôme d’enseignement des langues, notamment la didactique des langues (obtenu en France), je voudrais savoir si je dois passer également par la haute école pour être enseignante d’espagnol au collège. Merci.

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour Andrea,
      Dans la partie 1 de l’article enseigner en Suisse, j’ai écrit un paragraphe sur la validation du diplôme étranger. Je t’invite à le consulter et à te connecter au site de la cdip. Sinon tu peux contacter une Haute Ecole Pédagogique pour connaître leurs exigences (les HEP sont toutes différentes et indépendantes). N’hésite pas à partager le résultat de tes recherches sur premiererentree.ch
      Bonnes recherches
      Xavier

  2. Tana
    Répondre

    Bonjour,

    Merci pour cette série de billets intéressants. Je suis résidente en Suisse avec un Bachelor de l ‘ université de Genève en langue et littérature anglaise et un Master dans une autre discipline ( Master Asie) non enseignable. Si j’ ai envie de me convertir à l’ enseignement est-ce que je dois (re)faire un Master , mais en Anglais ? ( Ca semble être le cas a Genève, ou on doit avoir 120 crédits et le Mémoire en littérature ou linguistique anglaise)
    Sur Vaud, Est-ce que les deux branches enseignables sont obligatoires pour faire la HEP ?

    Merci beaucoup pour l’ éclairsicemment

  3. Raph
    Répondre

    Bonsoir Xavier,

    Un grand bravo et un très grand merci pour ton site !
    J’ai une question à te poser concernant les candidatures. Actuellement, je vis en France : je crains que les candidatures des frontaliers soient mal reçues… Je ne cherche pas à rester en France à tout prix, mais je me vois mal m’installer en Suisse avant de décrocher un poste. As-tu des échos à ce sujet ?

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,

      Merci à toi.
      Lorsque j’ai postulé, il y a quelques années maintenant, je ne vivais pas en Suisse. J’étais même assez loin de la région visée. Cependant, j’ai signalé lors de l’entretien que si j’étais accepté, j’irai vivre en Suisse à proximité de mon lieu de travail. J’ai ajouté: Le vrai luxe est selon moi d’éviter les temps de transports. Envoie tes candidatures d’abord et installe toi en Suisse après.

      Xavier

  4. Paola
    Répondre

    Bonjour Xavier,
    Avant tout je voudrais vous remercier pour partager votre expérience avec exactitude et richesse dans les informations fournies.
    J’ai un capes d’anglais, un de français et un autre de soutien pour les élèves handicapés obtenus en Italie où je vis actuellement après avoir passé ma maitrise à Genève (eh oui hai tout fait au contraire). Je voudrais savoir si avec le capès d’anglais et de soutien pour élèves H j’ai un profil intéressant pour le canton de Vaud. Je voudrais m’y installer pour des raisons personnelles. Merci beaucoup Xavier pour votre réponse

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      Dans votre cas, je pense que je postulerais directement auprès des établissements et m’inscrirais sur la liste des remplaçant sur le site du canton de Vaud (section carrière). En parallèle, je ferais des demandes d’équivalence à la CDIP,
      Bonne suite,
      Xavier

  5. Leboeuf
    Répondre

    Bonjour
    Je suis titulaire du concours ppl eco gestion Option vente de l’éducation nationale depuis 1999 et j’exerce donc en tant que professeur de vente/ commerce et eco/droit au sein des lycées professionnels depuis.
    Maintenant frontalière je souhaiterai exercer ce métier en suisse car a terme je souhaiterai pouvoir en plus inscrire mes enfants pour qu’ils fassent leur études sur le canton de Genève.
    J’ai lu les différents sites et post et je suis dans la phase 1 de construction du dossier donc je le pose un tas de questions.
    Apres analyse il semble possible pour moi de Faire reconnaître mes diplômes, qualifications et ancienneté et en ce sens pouvoir pretendre postuler à un poste d’enseignant en gymnase ( Si j’ai bien saisi) et ce sans autres formations obligatoires.
    Est-ce une bonne analyse ou aurais-je mal compris ou loupé une info ?

    Merci de m’aider
    Cendrine

  6. DAISY
    Répondre

    Bonjour
    Je suis formatrice en mathématiques et sciences dans un CFA francais. J ai un master 2 spécialité mecanique et un diplome de niveau 3 de formatrice en alternance.
    J aimerai savoir comment devenir enseignant en apprentissage en Suisse.pouvez vous m aiguiller sur la démarche et éventuellement les divers centres d apprentissages ou je pourais postuler svp.

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      Je pense qu’il faut se tourner vers les écoles professionnelles ou prendre contact avec l’IFFP.
      Bonne suite,
      Xavier

      • DAISY
        Répondre

        Merci de votre retour.me faudra t il passer par une HEP malgré tout pour travailler en centre d apprentissage?

  7. brique24
    Répondre

    Bonjour! Je suis architecte depuis 7 ans mais je veux me touner vers l’einseigement.
    J’habite en suisse dans le canton de NE…je ne sais pas comment m’y prendre pour rediriger ma carrière sans que ma vie de famille en souffre trop! ….merci de votre aide 🙂

  8. Raph
    Répondre

    Bonjour Xavier,

    Quand je consulte les conditions de postulation au secondaire II dans le canton de Vaud, il est inscrit que les ressortissants étrangers doivent joindre à leur dossier la copie d’un permis de travail. Etait-ce déjà le cas, quand tu as commencé à postuler ?

    Il me semblait que le permis était demandé et délivré une fois l’embauche faite. Ne disposant pas de permis, je crains que mes candidatures partent toutes à la poubelle à cause d’une pièce manquante…

    Très bonne journée,

  9. Eltaief
    Répondre

    Bonjour j’ai actuellement un doctorat en mathématiques appliqués. J’ai enseigné dans différents établissement en France en tant que contractuel. Je souhaiterai tenter l’expérience en suisse mais je ne sais pas par quoi commencer. Faut il que je fasse une reconnaissance des diplômes et dois je m’inscrire à l’université de Genève. Si j’obte pour la formation une fois la formation terminé suis je assuré d’avoir un emploi. Merci pour votre aide je suis perdu

  10. marie laborde
    Répondre

    Bonjour et un grand merci pour ce site plein d’informations très utiles.
    J’ai une question un peu plus générale. Je viens d’etre acceptee en master de l’éducation pour le secondaire 2 a fribourg. Je souhaiterait connaitre le status des enseignants en suisse. D’après ce que je comprends un poste est pourvu après entretien comme tout autre travail. Qu’en est il du salaire? J’ai vu des barèmes défini par le canton et du coup je suis confuse…est ce que les enseignants travailent donc pour l’État avec un status similaire au status francais de fonctionnaire ou sont ils employés par le collège ?
    Merci de votre aide et encore bravo pour ce site.
    Marie

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      Les enseignants sont employés par le canton et recrutés par les directeurs d’établissement.

      • marie laborde
        Répondre

        Merci pour votre réponse. Pratiquement cela veut il dire que les enseignants sorti de la formation postulent a des postes au près des établissements coa la site du canton ?
        J’ai également une question sur le salaire/indemnité perçu par les élèves en formation hep. Est on payé pendant ma formation ? Je suppose que cela dépend du canton. Si quelqu’un sait e qu’il en est pour le canton de Fribourg, je suis preneuse!
        Merci encore de votre aide.

        • Xavier
          Répondre

          Bonjour,
          Tout est écrit sur le site de la HEP voulue… je ne connais pas la réponse à Fribourg.
          Bonne suite,
          Xavier

Poster un commentaire