Devenir enseignant en Suisse nécessite quelques ajustements intellectuels lorsque l’on vient de l’étranger. En effet, beaucoup d’éléments diffèrent par rapport à la France, à la Belgique ou encore au Canada, etc… C’est pourquoi, j’ai choisi d’appréhender la question en trois articles à paraître.

Etre ou ne pas être, telle est la question
William Shakespeare

Les prérequis

Pour devenir enseignant en Suisse, il y a plusieurs solutions. L’idéal est d’avoir déjà un diplôme européen, c’est à dire un bachelor ou un master dans 1 ou 2 disciplines enseignables (allemand, mathématiques,…). Idéalement, il faudrait aussi que ce soit une matière qui soit recherchée, comme par exemple l’allemand puisqu’il y a un besoin criant de profs d’allemand en Suisse, ou dans une moindre mesure d’anglais ou de mathématiques. On peut tout simplement faire valider son diplôme d’enseignement étranger.

Valider votre diplôme étranger

Vous pouvez aussi vous faire reconnaître vos diplômes d’enseignement étranger comme le CAPES, l’agrégation ou un autre Master en enseignement. Cette démarche peut prendre quelques mois et vous coûter un bon billet en frais administratifs. Cependant, je pense que le jeu en vaut la chandelle. Les directives et les accords européens entre la Suisse et l’Union Européenne facilitent ces reconnaissances (en France pour les titulaires de concours d’enseignement par exemple). Les demandes des pays hors UE sont aussi étudiées.

Je vous ai donc glissé les liens indiquant les démarches officielles à suivre qui vous permettront certainement d’enseigner dans n’importe quel canton suisse et ce dans les mêmes conditions qu’un collègue Suisse:




Les formations pédagogiques

Avec ce 1er diplôme universitaire en main, l’étape suivante est de s’inscrire dans une haute école pédagogique. En Suisse romande, on trouve les Haute Ecole Pédagogique (H.E.P.) suivantes:

  • H.E.P. du canton de Vaud située à Lausanne,
  • H.E.P. du canton du Valais à Saint Maurice,
  • H.E.P-BEJUNE qui regroupe  les cantons de Berne, Jura et Neuchâtel
  • A Genève, la formation pédagogique est liée directement à l’université de Genève, avec quelques grands noms de la pédagogie Suisse comme Charles Heimberg ou Philippe Perrenoud par exemple.

Une fois que l’on est inscrit dans une de ces HEP, il va falloir faire un dossier de reconnaissance de diplôme. Généralement, cela passe comme une lettre à la poste si on a un diplôme fiable d’une université reconnue (ex : Bachelor en mathématique de l’Université de Tours). Il faut faire cela assez tôt dans l’année c’est à dire au mois de décembre, janvier pour l’année universitaire suivante. Il vaut donc mieux avoir un dossier prêt et rassembler les pièces dès octobre-novembre pour ne pas être pris au dépourvu.

L’exemple de la Haute Ecole Pédagogique de Lausanne

Je vais vous donner l’exemple de la HEP de Lausanne (canton de Vaud). C’est celle que j’ai faite donc c’est celle que je connais le mieux. Il me sera donc plus facile de vous donner des détails.

Pour l’admission, il y a un examen de français et un examen de bureautique :

N.B. : Encore une fois, j’insiste car vous n’avez droit qu’à un échec.

Pour lire suite concernant les différentes solutions d’embauche est dans la partie 2 !

Vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires.



Commentaires

  1. Farah
    Répondre

    Bonjour,
    Je suis titulaire d’un master en finance et controle de gestion de l’université de Lyon.
    Je travaille actuellement dans une compagnie à Geneve et souhaiterais me tourner vers l’enseignement. Pourriez-vous m’éclairer sur les demarches à suivre? Dois-je refaire un master pour pouvoir enseigner?
    Merci d’avance pour votre aide,
    Cordialement,
    Farah

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour Farah, je pense que tu trouveras des réponses dans les parties 2 et 3 du même article. Je dirais pour te répondre plus spécifiquement que j’enverrais une candidature à la HEP de Lausanne dès cet hiver et je postulerais en parallèle dans les établissements susceptibles d’apprécier ton profil c’est à dire les Ecoles professionnelles et les Ecoles de commerces (niveau secondaire en Suisse) au printemps. Avec un Master universitaire, si tu veux obtenir un titre pédagogique cela ne te prendrait qu’une année pendant laquelle tu pourrais éventuellement enseigner à mi-temps (stage rémunéré). Si tu trouves un poste pérenne sans titre pédagogique, tu t’exposeras à des retenues sur ton salaire toute ta carrière. Je t’encourage bien sûr dans cette belle voie qu’est l’enseignement!

    • Meghane
      Répondre

      Bonjour Farah,

      Mon ami est dans la même situation que vous, il possède un master en management et un autre en finance et souhaite également se tourner vers l’enseignement.
      Avez-vous poursuivi vos démarches? Si oui, comment se passe la suite pour vous?
      Votre expérience m’est interessante.
      Merci pour votre réponse.

      Cordialement,

      Meghane

  2. Daivernon
    Répondre

    Bonjour,

    Je suis professeur de mathématiques titulaire du CAPES depuis plus de 10 ans et m’intéresse à la possibilité d’enseigner en Suisse. Après avoir fait la reconnaissance de mes diplômes ou concours, devrais-je obligatoirement passer par une HEP et une année de stagiaire ou bien cela est réservé aux personnes n’ayant pas d’expérience?

    Merci pour votre réponse et pour vos billets sur le sujet.

    Cordialement

    Daivernon

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,

      Vous pouvez vous connecter aux sites de la CDIP et educdoc mentionné dans l’article pour faire valider votre diplôme français et obtenir l’équivalent suisse.
      N’hésitez pas à nous informer de la suite de vos démarches.

      • Daivernon
        Répondre

        Bonjour,

        J’ai en effet prévu de me mettre en relation avec ces organismes pour obtenir l’équivalence. Ma question était plutôt d’avoir la confirmation que dans ce cas, nul besoin de passer par une HEP avant de pouvoir enseigner en Suisse.

        • Xavier
          Répondre

          Effectivement, vous ne devriez pas si vos diplômes sont reconnus avoir à passer par la case HEP. Cependant, vous pouvez aussi vous inscrire à la HEP et faire « sauter » des cours avec des équivalences. Vous pouvez ainsi montrer à votre futur employeur que vous êtes dans une démarche de formation (ou d’adaptation ;-))
          Bonne suite dans vos démarches

          • Daivernon

            Merci pour votre réponse, qui m’amène à une autre interrogation: la Suisse est-elle à l’heure actuelle si déficitaire en professeur de mathématique qu’il me serait possible d’obtenir dés ma 1ère tentative un poste de professeur dans cette discipline (dans l’idéal un mi-temps ou temps partiel sur le canton de Genève)?

            Bonnes fêtes de fin d’année

          • Xavier

            Pour le savoir, je t’invite à envoyer directement une candidature (CV et lettre de motivation) aux établissement qui t’intéressent. En effet, il ne s’agit pas d’éléments que je pourrais garantir.
            Bonnes fêtes!
            Xavier

  3. Sandrine
    Répondre

    Bonjour,
    J’aimerai savoir le nombre d’heures de cours données en école professionnelle par un professeur de mathématiques ? Et cela correspond à quel salaire?

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour Sandrine,
      Dans une école professionnel, un enseignant spécialiste diplômé (master dans la branche enseignée et en enseignement) enseignera suivant le niveau de ses élèves entre 22 et 25 périodes de 45 min./semaine et sera rémunéré en classe 11 ou 12 (en fonction du niveau enseigné) de l’échelle des salaires du canton de Vaud. Cela veut dire qu’un enseignant débutera sa carrière avec un salaire compris entre 87000 et 95000 chf brut/an.
      Bonne heureuse année 2006!
      Xavier

  4. Mélanie
    Répondre

    Bonjour,
    déjà merci pour vos précieux conseils.
    Je suis actuellement professeur des écoles en France et serai normalement titularisée en Juin 2016. Je compte faire valider mon équivalence de diplôme dès l’obtention de celui-ci, je valide normalement mon Master 2 de l’Enseignement en Juin 2016 aussi.
    Ma famille étant frontalière de la Suisse (coté Genève) je compte me rapprocher d’elle et travailler en Suisse comme Maitresse Généraliste ou continuer mes études à HEP de Genève pour être professeur de biologie dans le secondaire.
    Mes questions sont: Pour être Maitresse Généraliste il est judicieux de s’inscrire à la HEP de Genève , oui mais en quoi? idem pour le secondaire?
    Merci pour votre aide et le partage de votre expérience,
    Mélanie

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,

      Le mieux est de poser sa candidature dans différentes HEP pour augmenter ses chances d’avoir une place. Les collèges préfèrent les résidents suisses… mais ce n’est pas obligatoire. Partage nous la suite des évènements 😉

      Xavier

  5. Sophie
    Répondre

    Bonjour,

    Tout d’abord, merci pour cet article ! Je suis titulaire d’un Master MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation) de l’Université de Franche-Comté pour enseigner dans les écoles primaires et maternelles. Je n’ai pas eu le concours national français et je souhaite me diriger sur le métier en Suisse.

    Je savais qu’il fallait faire valider mon diplôme étranger (logique 🙂 ) mais je ne savais qu’il fallait suivre ensuite une formation. Est-ce vraiment obligatoire ? Le seul diplôme ne suffit pas pour enseigner ?

    Je suis désolée, je suis complètement perdue :/
    De plus, je souhaite me diriger vers la Suisse mais mon conjoint termine sa formation d’infirmier en juin 2016, il aimerait aussi trouver du travail en Suisse mais rien de bien sûr. J’ai peur de lancer des démarches pour au final repousser le projet d’un an …

    Merci de votre réponse pour m’éclairer 🙂

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,

      Tu peux être engagée en « CDD » pour des remplacements avec une retenue sur salaire d’environ 10%. Tu peux déposer un dossier auprès du département (DGEO ou DGEP) pour des remplacements ou postuler directement sur les postes qui sortent sur vd.ch auprès des établissements directement.
      Bonne suite,
      Xavier

  6. Bonjour
    Répondre

    Bonjour,
    Je suis actuellement infirmière certifiée aux soins intensifs adultes au Chuv et je pense à reconversion professionnelle dans l’enseignement primaire.
    Pensez vous que mon profil peut correspondre pour intégrer la HEP?
    Merci par avance pour votre réponse.
    Laure

  7. ber
    Répondre

    Bonjour,
    Bravo pour votre site. ma question va vous paraitre sans doute un peu débile, vous qui avez compris toutes les rouages de la « postulation » comme enseignant en suisse mais 2 questions ‘au moins):
    -Si on fait une reconnaissance de diplome type CAPES est ce qu’il faudra quand même suivre les 2 ans de formation (mini) dans une haute école pédagogique?
    -J’ai vu sur le site cdip.ch qu’il y aurait du changement (Modification de la pratique de la CDIP en matière de reconnaissance des diplômes étrangers 1.10.2015): Si vous pouvez décrypter ce que cela signifie, j’ai pas compris grand chose.
    merci de votre aide.
    Cordialement

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      Merci, je suis heureux que le site plaise 😉
      Je suis retourné sur http://www.edk.ch/dyn/16429.php et pour le CAPES, on serait dans la configuration secondaire I (collège) pour enseigner en 7-11e Harmos (CM2-3e). Vous pourrez me préciser vos blocages.
      Cordialement.

  8. ZAIDI
    Répondre

    Bonjour ,

    Je suis professeur de lycée depuis 4 ans et j’enseigne en section professionnelle.
    Mes matières d’enseignement sont la biologie, la microbiologie , les sciences médico-sociales , les TP soins et ergonomie et les TP animations.
    J’ai également été professeure des écoles durant 6 ans.
    Mes questions sont de savoir si la maîtrise de l’allemand est indispensable en suisse romande et si mes 10 années d’enseignement me dispensent d’une formation en Suisse avant de pouvoir y enseigner?
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.
    Zoubida

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      Pour enseigner en école professionnelle, il n’y a pas d’obligation à maîtriser l’allemand. Par contre, pour enseigner au primaire oui. Idéalement, je demanderais des équivalences sur le site de la cdip et postulerais dans les écoles professionnelles. Les postes sortent en mars dans le canton de Vaud et au compte goute sur les B.O. des autres cantons. Si vous obtenez le diplôme pour enseigner les sciences au secondaire I, vous pouvez postuler auprès des collèges. Bonne suite et n’hésitez pas à nous tenir au courant de vos avancées.

  9. ber
    Répondre

    Bjr,
    Une autre question:
    Je souhaiterais commencer la formation par la Filière Enseignement secondaire II.
    Dans le cadre de cette formation on a la possibilité de faire un stage de type B (mi-temps).
    Ma question est:
    Est-on autorisé à faire ce stage dés le premier semestre de la formation, ou faut-il attendre le second?
    Merci d’avance de votre réponse.

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      Ma réponse est la suivante: OUI
      Pour développer, c’est exactement ce que j’ai fait. J’ai commencé par le secondaire II et j’ai directement, dès le 1er semestre de formation fait un stage B (en responsabilité) à 11 périodes (donc 50%). Toutefois, j’ajouterais que j’avais déjà une courte expérience d’enseignement (1 an à temps plein) avant la formation.
      Bonne suite,
      Xavier

  10. Ali Henchir
    Répondre

    Bonjour ;
    Je suis titulaire d’un Doctorat en Sciences de Gestion délivré par la FSEG Tunis . Enseignant à l’Université de Tunis, je désire postuler à un poste d’enseignant en suisse. Quelles démarches dois-je entreprendre?

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      Je pense qu’à un niveau universitaire, il faudrait regarder du côté des Université suisse et des Hautes Ecoles de Commerces ou de Gestion. J’irais donc faire un tour sur ces sites pour poser ma candidature.
      Bonne suite

  11. celik
    Répondre

    Bonjour ,
    J’ai un Master en physique-chimie, j’ai accompli quelques missions très courtes sur Genève, mais comment pourrais-je faire pour postuler à un poste plus long,
    Merci de votre aide

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      La réponse est presque dans la question. En effet, vous avez la chance d’avoir, par vos courtes missions, des contacts dans les établissements. A votre place, j’irais voir un collègue ou directement le chef de l’établissement et je lui poserais la question. Si le directeur ne peut pas vous proposer un emploi pérenne, je lui demanderais comment je peux améliorer ma candidature. Autrement, il suffit de lire les 3 articles du blog dont http://premiererentree.ch/comment-devient-on-enseignant-en-suisse-partie-2/ à ce sujet et veiller à avoir des CV et lettres de motivation irréprochables (forme, syntaxe, orthographe…)
      Bonne suite 😉

  12. Billel
    Répondre

    Bonjour,
    Actuellement enseignant dans une université algérienne, je suis intéressé par l’enseignement en Suisse (primaire). Aussi, je voudrais savoir s’il y a possibilité d’enseigner en Suisse pour un candidat originaire d’un pays hors Union-Européenne.
    Merci

  13. Vecchio
    Répondre

    Bonjour,

    merci pour votre article.

    Je suis ingénieur en électronique avec un doctorat et je pense me tourner vers l’enseignement, en particulière maître d’électronique dans une école professionnelle / école de métiers.

    Est-il vrai que en cas d’enseignement dans une école de métiers, il n’y a pas besoin de HEP mais il est suffisant faire une formation en cours d’emploi à l’IFFP?

    Merci d’avance pour votre réponse

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      Je pense que vous avez raison. Je n’en ai pas la certitude. Je vous conseille donc d’écrire directement à l’IFFP pour leur demander confirmation.
      N’hésitez pas à nous tenir informé.
      Xavier

  14. ber
    Répondre

    Bonjour,
    j’ai fait une inscription à l’Iufe (Formation des enseignants de l’université de Genève)
    et je dois maintenant pour valider mon inscription trouver un stage d’enseignement de type B, avant la fin Avril.
    J’ai déjà envoyé quelques candidatures mais en nombre limité.
    Savez-vous où je pourrais trouver éventuellement des offre de stages de type B (il y en a quelques une sur le site de hep-Lausanne mais assez peu),ou
    si je dois faire des candidatures directes auprès des établissements? Merci de votre aide.
    Cordialement

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      Je dirais qu’il faudrait postuler directement auprès des établissements car ce sont eux qui connaissent leurs repartitions horaires.
      Bonne suite dans vos recherches,
      Xavier

  15. MEET
    Répondre

    Bonjour et merci pour ces conseils très précieux,

    Je me demandais s’il existe en Suisse, l’équivalent du métier de conseiller principal d’éducation (CPE) ?

    Merci beaucoup

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      Je suis heureux que le site vous soit utile 😉
      Il n’existe pas de CPE en Suisse. Cependant, il existe des doyens. Les doyens sont des enseignants qui ont une forte décharge à leur horaire pour occuper des mandats confiés par le directeur. Ils deviennent, de ce fait, membres de la direction et prennent des décisions collégialement avec le directeur (sanctions, orientations,…)
      Bonne suite,
      Xavier

      • MEET
        Répondre

        Merci Xavier pour votre réponse.

        Malheureusement, votre réponse m’inquiète un peu par rapport à mon projet ! Il faut donc obligatoirement enseigner pour être doyen ? Il n’existe donc pas de doyens à plein temps, embauchés simplement pour être doyens ?

        • Xavier
          Répondre

          Bonjour,
          Je sais que le système dont j’ai parlé est le système vaudois. Peut-être que dans les autres cantons francophones le titre de CPE existe cependant je ne le connais pas…
          N’hésitez pas à partager le fruit de vos recherches,
          Xavier

          • MEET

            Bonjour Xavier,

            Je vais poursuivre mes recherches mais avec peu d’espoir… Je vous tiens informé. Merci pour tout.

  16. Liberte Lyam
    Répondre

    Bonjour,

    Actuellement en 3ème année de Licence spécialité Lettres Modernes à l’Université Paris-Sorbonne,
    j’aimerais savoir quelles études dois-je suivre pour devenir professeur de français et/ou littérature dans le secondaire (lycée) en Suisse ?
    En effet, obtenant ma Licence dans les prochaines semaines, j’avoue que malgré de nombreuses recherches effectuées je me perds entre les HEP et les masters spécialisés, etc.
    Je ne sais quelle formation je dois suivre pour enseigner en Suisse. Ainsi, si vous pouviez m’éclairer, je vous en serai éternellement reconnaissant car je ne sais vers qui me tourner pour avoir des réponses concrètes et ainsi ne pas me tromper d’orientation.
    Merci infiniment !

  17. Audrey
    Répondre

    Bonjour,
    J’ai obtenu un Master d’architecture d’intérieur il y a un an. Je souhaiterai rentrer dans l’enseignement en Suisse, en primaire, idéalement avec les tout petits. Deux domaines totalement opposés, mais qui m’attirent depuis toujours.
    Possédant déjà un Master, est ce que je peux intégrer une formation (type master ou licence) en 1 ou 2 ans, ou est ce que je dois reprendre mes études depuis le début ? Quelles possibilités s’offre à moi ?
    Je vous remercie,
    Audrey

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour Audrey,
      Je ne peux pas vraiment me prononcer. Je vous conseille de prendre directement contact avec la HEP que vous convoitez pour les équivalences de diplôme et validation de cours.
      Bonne suite,
      Xavier

  18. Tahnee DIERAUER
    Répondre

    Bonjour Xavier,
    Je voudrais savoir si, en étant suisse, en ayant passé le concours (CRPE) de « Professeur des écoles » en France, et en ayant déjà enseigné à l’Education nationale (école primaire publique) en France, j’aurai d’emblée une équivalence pour enseigner dans une école primaire en Suisse, sans passer par une HEP? Au niveau des diplômes, j’ai un ‘Master en Sciences Humaines et Sociales’ de l’EHESS Paris (Ecole des Hautes études en sciences sociales). Le fait de parler et écrire couramment l’allemand (et le suisse-allemand!), le français et l’anglais peut-il être pertinent dans une candidature?
    Merci de votre réponse !

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      Félicitations pour votre C.V., pour l’équivalence vous devez passer par la CDIP, j’en parle dans http://premiererentree.ch/comment-devenir-enseignant-en-suisse-partie-1/. Vous pouvez donc éviter la HEP si votre dossier est bien ficelé, je pense. Sinon, vous pouvez vous inscrire dans une HEP et demander des équivalences pour un maximum de cours et en profiter pour votre intégration dans le système de votre futur canton. Pour l’Allemand, c’est super car je crois que le niveau B2 est maintenant obligatoire pour enseigner au primaire et l’anglais est enseigné au cycle de transition depuis l’année dernière par des maîtresses primaires en priorité.
      Bonne suite et n’hésitez pas à faire un retour sur la suite votre parcours,
      Xavier

  19. Lioc
    Répondre

    Bonjour !!!
    J’ai un Master 2 en Enseignement de l’EPS et une formation supérieur en Éducation Spécialisé (les deux Portugaises), en fait, au Portugal Je suis Professeur d’EPS et « Educ Spe ». Pour l’instant j’enseigne en France (sans le Capeps) J’aimerais biens savoir si je peux le faire en Suisse et si je peux aussi devenir « Educ Spe » dans ce pays !
    Merci

    Merci

  20. ESPANA
    Répondre

    Bonjour,

    Peut – on devenir professeur de biologie, en Suisse, avec un Master 2 de biologie obtenu en France ?
    Quelles sont les démarches à entreprendre? Auprès de qui ? Avant quelle date ?

    J’attends vos réponses avec impatience

    Alexandre ESPANA

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      Vous pouvez postuler directement dans les établissements ou vous faire inscrire sur les listes de remplaçants du canton voulu. Vous pouvez en parallèle vous inscrire dans le HEP du canton désiré. Les HEP n’ont pas les mêmes dates d’inscription. Cependant, je pense qu’il va falloir attendre un an (à vérifier). Profitez-en pour faire vos premières expériences.
      N’hésitez pas nous tenir informer de la suite de vos démarches,
      Xavier

  21. shaban
    Répondre

    Bonjour
    ne parlant pas allemand, est-il possible d’enseigner en maternelle avec un CRPE validé en France ? Y a-t-il beaucoup de postes à pourvoir pour les années de maternelles ou pas ?
    merci pour votre réponse.

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      Je vous invite à vous renseigner directement auprès de la CDIP ou de la HEP désirée. Pour la deuxième partie de votre message, je ne saurai vous répondre. Je vous invite à regarder les sites des cantons et à contacter les établissements désirés.
      Bonne suite,
      Xavier

  22. Feddaoui
    Répondre

    Bonjour,
    Je vous remercie infiniment pour votre site au premier lieu. Je suis un professeur de mathématiques aux établissements publics tunisiens, je voudrais savoir quelle démarche faut-il faire pour enseigner à Genève.
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      Vous pouvez vous renseigner directement auprès de la CDIP pour la reconnaissance des diplômes étrangers ainsi qu’auprès de IUFE pour la formation pédagogique si vous devez la faire ou la compléter à Genève. Autrement, le recrutement se fait directement auprès des établissements et vous trouverez les postes à pourvoir sur le site du canton de Genève.
      Bonne suite et n’hésitez pas à raconter la suite de vos démarches aux lecteurs du blog.
      Xavier

  23. Chalala
    Répondre

    Bonjour,
    Tout d’abord, merci pour votre site qui est une petite mine d’informations très utiles!
    Je suis enseignante en France depuis 3 ans et titulaire du CRPE (diplôme de professeur des écoles). Je souhaiterais enseigner en Suisse (j’habite une region frontalière, côté français) et j’ai prévu de faire une demande de reconnaissance de diplôme auprès de la CDIP. D’après vous, ai-je des chances de pouvoir enseigner en suisse, si mon diplôme est reconnu, sans trop de difficultés? Y-a-t-il beaucoup de postes à pourvoir en suisse pour les degrés préscolaires et primaires? Sont ils ouverts aux travailleurs frontaliers? D’avance merci pour votre réponse!

    • Xavier
      Répondre

      Merci à vous!
      Je peux vous dire que je connais des enseignants frontaliers. Je sais aussi que les directeurs n’aiment pas trop que leurs employés passent la frontière tous les jours. Cependant, le mieux est de poser la question directement aux intéressés. Tout dépend de la demande, et celle-ci je ne la connais pas. Je tâcherai de me renseigner.
      Bonne suite et n’hésitez pas à raconter la suite de votre parcours sur premiererentree.ch,
      Xavier

  24. Nath
    Répondre

    Bonjour, merci pour cet article.
    J’ai une licence des sciences de l’éducation française. Je vais m’inscrire à la HEP pour passer le bachelor enseignement primaire. Je vais faire comme vous une demande de reconnaissance de mon titre etranger.
    Ma question: pouvez vous me dire ou me donner une idée de ce que cette reconnaissance va m’apporter en terme de réduction d’horaire ? Est-ce que je vais devoir refaire les 3 ans depuis le début? Aurais-je un programme aménagé ? Sont-ils généreux avec les équivalences des diplômes étrangers ? Comment ça s’est passé pour vous ?
    Merci pour vos réponses .
    C est vrai que ca m’embête de refaire intégralement cette formation de 3 ans …

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour Nath,

      J’avais effectivement un diplôme académique en histoire et en géographie qui m’a été reconnu. Cependant, j’ai suivi le cursus secondaire II puis secondaire I intégralement. Effectivement, je n’avais aucune des connaissances enseignées à la HEP. Toutefois, j’ai un ami qui lui a suivi des cours de psychologie à l’Université et qui fait un bachelor primaire. Il a pu faire « sauter » des cours et profite d’un cursus allégé. A ta place, donc je prendrais contact avec la HEP et je ferais une demande d’équivalence module par module. La HEP est la seule à pouvoir statuer de ce qu’elle valide ou pas.
      Bonne suite et n’hésite pas à nous raconter ce qui s’est passé pour toi!
      Xavier

  25. LEHMANN Sylvie
    Répondre

    Bonjour, actuellement en Belgique, j’ai un éventuel projet pour partir faire mes études (à partir de zéro) en option Institutrice maternelle.. Pourriez vous m’en dire plus 🙂 merciiii

  26. Alagon
    Répondre

    Bonjour,

    Merci de vos articles !
    Je suis titulaire d’un bachelor de 5 ans en physique au Mexique, puis un MAS en Conception Horlogère à la HE-Arc, Neuchâtel. Je voudrais votre avis sur la possibilité de faire une candidature pour le Master en enseignement des maths à la HEP-EPFL. Faudra-t-il faire reconnaître / valider mon bachelor mexicain ou bien celui du MAS est suffisant ?

    Merci encore et meilleures salutations

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      La meilleure des solutions est de prendre contact directement à la HEP. Le service des admissions vous demandera alors un descriptif des cours suivis et validera vos acquis en crédits ECTS en fonction de ce que vous souhaitez enseigner.
      Bonne suite,
      Xavier

  27. Charline
    Répondre

    Bonjour,
    Je viens de réussir le 3ème concours du capes en mathématiques. Déjà titulaire d’un master (diplôme d’ingénieur en agroalimentaire), j’ai le choix en France de passer ou non le master MEEF (enseignement).
    Pour demander ensuite l’équivalence en Suisse, dois-je passer ce master ou la simple possession du capes suffit ?
    Merci pour votre réponse.

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      Désolé pour le retard de ma réponse mais les congés estivaux m’ont fait perdre mes routines… Pour répondre à votre question, le mieux est de se renseigner auprès de la HEP. Cependant, ma réponse serait la suivante. Le concours du CAPES mesure une maîtrise de la discipline à enseigner en France et le Master MEEF permet (je crois) d’acquérir des compétences didactiques, de gestion de classe, de psychologie,… or pour enseigner il faut maîtriser les deux, ce qui permet de penser que le simple concours sans formation pédagogique ne peut pas permettre d’obtenir un Master en enseignement suisse équivalent.
      Bonne suite et n’hésitez pas à informer la communauté des résultats de vos démarches à venir.
      Xavier

  28. Mathieu
    Répondre

    Bonjour,
    Je suis titulaire d’un CAPES en physique-chimie et enseignant bilingue depuis 15 dans un collège en France. J’ai également une maîtrise ès sciences physique et je suis entrain de passer mon master MEEF 2 par VAE actuellement. Par contre je souhaite enseigner dans la partie alémanique de la Suisse (canton de Bâle).
    Saurais-tu comment je dois m’y prendre (HEP, niveau de langue…..) ?
    Merci pour votre réponse.
    Mathieu

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      Chaque canton a sa spécificité pour ce qui concerne l’enseignement obligatoire. Toutes les HEP permettent d’enseigner ensuite dans toute la Suisse. Je m’y prendrais donc de la manière suivante: je m’inscrirais à la HEP de Bâle (Fachhochschule Nordwestschweiz) ou je prendrais contact avec eux et en parallèle je regarderais les postes ouverts sur le site du canton (Basel stadt ou Basel Land) pour prendre contact avec les établissements directement. Je ferais ensuite une demande pour faire valider mon diplôme français en Suisse (quand tu l’auras). En effet, le système suisse est décentralisé et cantonal et ce sont les chefs d’établissement qui choisissent leurs équipes. Je t’invite bien sûr à relire mes trois articles à ce sujet.
      N’oublie pas de me raconter la suite de ton parcours 😉
      Xavier

  29. Laura Suppi
    Répondre

    Bonjour,
    Je compte passer le CAPES de Lettres Modernes cette année et je suis intéressée par la possibilité de travailler en Suisse. Avec ce CAPES qui concerne l’enseignement du français et de la littérature française est-il possible selon vous d’enseigner en Suisse ?
    Je vous remercie

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour Laura,
      Le concours français n’a aucune valeur en Suisse cependant votre diplôme académique (Bachelor ou Master) sera reconnu en Suisse. Pour devenir enseignante en Suisse, il vous faudra donc soit passer par la HEP soit finir votre diplôme d’enseignement français et le faire valider auprès de la CDIP.
      Bonne suite et tenez les lecteurs informés de la suite de votre parcours,

  30. Cyril
    Répondre

    Bonjour,
    J’ai un master 1 MEEF et je souhaiterais devenir professeur d’eps en suisse. J’ai lu qu’il est nécessaire de faire valider son diplôme français et d’obtenir l’équivalent suisse .
    Cela est payant donc avant de m’engager je souhaiterais obtenir quelques informations : Selon vous est-il possible d’être titulaire en suisse avec seulement un master 1?
    Et y a t’il beaucoup de demande concernant cette discipline ?

  31. Professeur des écoles
    Répondre

    Bonjour
    Je suis Française.
    Je suis titulaire d’un diplôme d’ingénieur en biotechnologie, ainsi que d’un master en biologie cellulaire et moléculaire.
    Je souhaiterai connaitre la procédure pour devenir enseignante, professeur des écoles? A ma connaissance je dois refaire 3 ans d’HEP…Savez- vous s’il existe 1 passerelle qui me permettrait de raccourcir cette durée à l’HEP?
    Merci pour votre retour

    • Xavier
      Répondre

      Bonjour,
      Le mieux est de prendre contact directement avec la HEP pour connaître les modules que vous pouvez vous faire valider. Autrement, sachez qu’en ayant un Master, vous pouvez dans l’idéal enseigner au gymnase au bout d’un an de formation et au collège au bout de deux ans avec un Master en enseignement.
      Cordialement,
      Xavier

Poster un commentaire