L’enseignement est un métier où l’efficacité ne va pas de soi mais est absolument nécessaire pour éviter tout burn-out. En effet, il ne s’agit pas d’une activité productive dans un sens économique (on ne fabrique rien). Cependant, il s’agit de mettre en place différentes habitudes afin d’avancer dans son travail.

« Un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche »

Michel Audiard

La règle principale de la productivité

Il faut savoir admettre que l’on ne peut pas être parfait. J’ai moi-même longtemps tergiversé avant de mettre en ligne mon blog. Je me disais mon blog n’est pas encore suffisamment complet, je n’ai pas encore relu mes articles, un enseignant qui fait des fautes, ça fait mauvais genre,… Tout cela, ce n’était qu’un discours dicté par ma peur. Je n’osais simplement pas me lancer et je me cherchais des excuses. Dans l’enseignement, c’est pareil. A un moment, il faut savoir dire stop. Je ne pense pas que mes cours qui ont fonctionné soient ceux qui m’aient demandé le plus de temps.

Les 80/20

Il existe une règle classique qui est donnée à tous les entrepreneurs qui veulent se lancer dans une nouvelle activité, c’est le principe du 80/20 et le miracle de cette règle c’est qu’elle s’applique à tout, même pour le ménage. Ce principe se nomme le principe de Pareto et dit : 80% des effets sont produits par 20% des causes. En d’autres termes si votre travail est parfait, cela veut dire que si vous n’y aviez passé que 20% de votre temps alors votre travail aurait été parfait à 80%… Je sais que pour un enseignant qui sort de l’école et y rentre à nouveau, rien n’est évident car à l’école on apprend à faire un travail parfait.

Votre temps

Le temps est notre bien le précieux. Il est la seule chose qui ne peut se rattraper. Il s’agit donc de se fixer des objectifs dans le temps et de rester focalisé sur ses objectifs. On pourra toujours revenir sur une autre idée plus tard en l’ayant notée au préalable. Il faut supprimer les décisions à la noix du type je mets le titre en bleu ou en rose et avancer. La mise en page viendra plus tard.

Votre emploi du temps

Il est nécessaire de s’organiser des routines. Un collègue m’a dit un jour, j’ai mis mes séances de sport à mon horaire. Et vous savez quoi ? Il s’y est tenu. Vous aussi, vous pouvez inscrire qu’à cette période vous préparez ou vous corrigez vos copies, que ce jour-là vous mangez avec vos collègues, ou encore que vos lectures d’e-mails ou de communiqués se font à ce moment-là de la journée. Avez-vous déjà pensé à ce qu’il se passerait si vous ne releviez le courrier de votre boîte aux lettres qu’une seule fois par semaine ? Je vais vous le dire: rien, si ce n’est que vous gagneriez du temps, que votre cerveau serait moins parasité et que vous pourriez traiter votre courrier d’une traite.

La suite de cet article est dans la partie 2. J’y recommande le meilleur ouvrage de ma bibliothèque sur l’efficacité.

Et vous, avez-vous d’autres idées à proposer pour améliorer sa productivité au travail?